bonjour@rada iveković

Posté par radaivekovicunblogfr le 29 octobre 2009

Premier bonjour : L’heure où piquent les moustiques, où les oiseaux s’agglutinent dans les arbres et font caca en concert, et où la voix du muezzin se fait entendre, a las cinco de la tarde, est aussi celle où la lumière du jour s’estompe et fait place à une certaine angoisse du crépuscule. A cette heure là je traverse, au péril des fientes, le bout de trottoir au milieu de la Southern Avenue – elle n’a pas de nom bengali – dont les riverains ont fait le dépotoir de leurs poubelles. Calcutta, ville magnifique d’une beauté inouïe douloureusement ruinée. 2007.

Second bonjour : « En 1996, nous découvrîmes à Cobán, petit bourg préindustriel de l’Alta Verapaz au Guatemala, des boîtes de sardines “Made in Yugoslavia”, alors que cette dernière avait disparu depuis des années. Nous fûmes frappés par ce qui était marqué là où aurait dû figurer la date de péremption du produit, juste après le nom de l’usine, sur l’étiquette : Rok trajanja neograničen, “Durée illimitée”. Nous trouvions stupéfiant que des conserves puissent durer plus longtemps que leur pays d’origine. » ( Extrait d’Autopsie des Balkans. Essai de psychopolitique, à lire ici-même http://radaivekovicunblogfr.unblog.fr/2009/10/30/autopsie-des-balkans-essai-de-psychopolitique-livre/ ) Rada Iveković

 

Solidarité Handicap |
le carnet du lait |
Barhama Kaolack |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cgt Sagem DS
| Urbanisme - Aménagement - ...
| CGT CATERPILLAR